iSmile logo

Une augmentation du relâchement des voies respiratoires entraîne un rétrécissement ou même une suspension temporaire du flux d'air pendant l'inspiration.

Si le ronflement est accompagné d'une apnée prolongée, il constitue un risque sérieux pour la santé.

Cet état est appelé apnée (qui signifie "sans vent" en grec). Dans cette situation, des pauses respiratoires peuvent être observées chez le dormeur. Cette pause est enregistrée dans le cerveau du dormeur et est surmontée par un micro-éveil (Arousal). La réaction de micro-éveil est vitale car elle évite la suffocation. Mais elle perturbe aussi la qualité du sommeil car elle cause une transition du sommeil profond vers le sommeil léger.

Des pauses respiratoires d'au moins dix secondes ou un nombre de pauses respiratoires supérieur à dix par heure pendant le sommeil sont généralement une indication immédiate de l'apnée du sommeil et sont souvent un risque grave pour la santé. Une obstruction ou un rétrécissement des voies respiratoires supérieures peut en être la cause. Un dysfonctionnement des muscles respiratoires, ainsi que d'autres maladies (par ex. insuffisance cardiaque) peuvent en être responsables.

Un syndrome d'apnée du sommeil est diagnostiqué dans un laboratoire de sommeil spécial et peut entraîner des maladies du cœur et des poumons s'il n'est pas traité. Toute thérapie éventuellement nécessaire tombe sous la responsabilité d'un médecin spécialiste des troubles du sommeil.

Le ronflement "inoffensif" est beaucoup plus commun que ce syndrome et n'est pas aussi nocif, bien qu'il puisse fortement déranger.

Diminution de la qualité du sommeil

Le sommeil des patients souffrant "d'apnée du sommeil" est perturbé. Cela affecte l'état mental du patient pendant la journée. Un patient souffrant d'apnée du sommeil se sent fatigué, surtout en cas de situations monotones (regarder la télévision, rouler sur l'autoroute, être passager dans une voiture, regarder une pièce de théâtre, etc.) et finit par s'endormir. Dans certains cas graves, le patient ne peut plus s'empêcher de dormir pendant la journée (sommeil forcé).

La baisse de la qualité du sommeil peut entraîner une grave perte émotionnelle et l'humeur des patients passe de l'irritabilité à la dépression.

Symptômes de l'apnée du sommeil

  • Diminution de la performance
  • Difficulté de concentration
  • Céphalées
  • Vertiges
  • Changements de personnalité
  • Troubles de l'érection (impuissance)
  • Sueurs nocturnes
  • Envie d'uriner pendant la nuit (énurésie chez les enfants)
  • Hypertension artérielle

L'hypertension est une maladie concomitante chez environ 60 % des patients souffrant d'apnée du sommeil. Au début, la pression artérielle n'est trop élevée que pendant la nuit mais par la suite, les valeurs sont également élevées de façon permanente pendant la journée. L'apnée du sommeil doit être considérée comme la cause d'une hypertension artérielle inexpliquée.

Souffrez-vous de troubles liés au sommeil ?

Le cas échéant, répondez à ces quelques questions :

  • Est-ce-que vous ronflez ?
  • Avez-vous remarqué des pauses respiratoires pendant votre sommeil ?
  • Êtes-vous fatigué au réveil ?
  • Êtes-vous fatigué pendant la journée ?
  • Est-ce-que vous vous endormez spontanément lors de situations ennuyeuses ou monotones ?
  • Est-ce-que vous vous réveillez spontanément pendant la nuit ?
  • Est-ce-que vous souffrez de céphalées ?
  • Est-ce-que vous souffrez d'hypertension ?

Si avez répondu par oui à plus de trois questions, vous devriez nous consulter ou vous adresser à un autre spécialiste.