iSmile logo

Tous les avantages et désavantages de la méthode Invisalign

Lifestyle

Avantages aux yeux du patient

  • Pratiquement invisible et plus beau
  • Doux et quasi indolore
  • Confortable
  • Amovible
  • Sur mesure et donc parfaitement adaptées
  • Effet de camouflage*
  • Blanchiment des dents en toute facilité

* Un autre effet secondaire positif et épatant avec le traitement Invisalign est que les dents donnent instantanément l'air d'être plus belles et plus droites. En portant les gouttières, la lumière se brise entre les dents de telle sorte que les zones d'ombres inesthétiques sont masquées et ainsi la gouttière fait même paraître les dents plus belles, plus droites et plus claires.

  • Traitement fortement accéléré par vibration légère ou lumière infrarouge de faible intensité.
  • Durée minimale d’environ 3 mois pour les malpositions légères, d’environ 8 mois pour les malpositions modérées et réduction moyenne de la durée d’un traitement complexe de 50% à l’aide des accélérateurs.
  • Efficacité du traitement Invisalign cliniquement prouvée.
  • Correction des problèmes d’alignement simples à plus complexes réalisables avec succès, si confiés aux mains d'un praticien expérimenté. Matériau Smart Track reconnu pour améliorer les mouvements dentaires plus efficacement que ceux utilisés dans d’autres techniques à gouttières.
  • Grande expérience puisée dans près de 5 millions de cas traités de par le monde (2017).
  • Intervalles longs entre les rendez-vous, contrôles que tous les deux mois environ. Nombre de contrôles de ce fait moins nombreux.
  • Durée plus courte de chaque visite au cabinet.
  • Durée totale du traitement plus courte qu'avec les systèmes fixes.
  • Bonne fonction de nettoyage et d'humification naturels par les lèvres et les joues.
  • Brossage sans restriction et utilisation normale de la soie dentaire, et de ce fait de meilleures conditions parodontales (moins de plaque dentaire).
  • Contrôles réguliers du parodonte facilité en absence de bagues, brackets, arcs et fils.
  • Moins de douleurs pour le patient lors du changement de gouttière que lors du remplacement d'un arc. Et moins de douleurs lors de l'enlèvement qu'en cas d’appareils fixes.
  • Risque de décalcification fortement réduit : ne provoque pas de taches blanches de déminéralisation sur les dents.
  • Usage possible chez des patients avec hypoplasie de l'émail.
  • Risque de gingivite fortement réduit : ne provoque pas d'inflammations, de gonflements et de saignements de la gencive.
  • Risque de parodontite fortement réduit : puisque l'hygiène buccale est plus aisément possible qu'en cas de traitement par appareils fixes comme les brackets et les bagues, la colonisation de la cavité buccale par les germes se trouve être plus réduite. Cela est tout particulièrement bénéfique pour les patients souffrant de maladie parodontale et permet un traitement orthodontique même chez les patients qui doivent accorder une attention stricte à la prophylaxie de l'endocardite.
  • Risque d'halitose (mauvaise haleine) fortement réduit car moins de restes alimentaires en fermentation.
  • Ne provoque pas d'éraflures au niveau de la joue, de la lèvre, du palais ou de la langue comme le font les brackets saillants et les arcs débordants.
  • Cassures et détachements de brackets ou de bagues n'existent pas, donc pas d'urgences.
  • Pas d'abrasion d'émail sur les bords dentaires due à des brackets en métal ou en céramique tels qu'utilisés dans les appareillages fixes.
  • L’étape de nivellement préliminaire au début du traitement tel que nécessaire dans les systèmes fixes n'est pas nécessaire ici, donc les déplacements dentaires seront moins expansifs vers le dehors de l'os alvéolaire du côté des lèvres, évitant de causer des dommages (récessions) parodontaux irréversibles en particulier au niveau de la surface externe des incisives inférieures.
  • Moins de mouvements de va-et-vient des racines dentaires, pas de contrainte de nivellement préalable des arcades dentaires, donc risque de résorption radiculaire fort réduit : pas de "jiggling".
  • Allergie aux métaux impossible.
  • Pas de blocage fixant la mâchoire supérieure et de ce fait pas d'effet négatif sur le mouvement crânio-sacré.
  • Permet de tout manger à souhait (après enlèvement des gouttières).
  • Peut être retiré pour des occasions particulières telles que des réunions de famille ou d'autres événements spéciaux.
  • Permet l'exercice de tous les sports et de jouer un instrument à vent avec les gouttières en bouche.
  • Après une période de familiarisation d'un ou de deux jours avec la première paire d'aligneurs, la suite du traitement Invisalgn n'altère plus la parole.
  • Compatible avec "PlaySafe" (protections dentaires pour le sport).
  • S’intègre de façon fantastique dans le mode de vie habituel qui n'est guère affecté.
  • Les groupes professionnels chez lesquels un traitement orthodontique classique ne serait pas possible pour des raisons fonctionnelles ou esthétiques, peuvent travailler sans entrave avec Invisalign. En font notamment partie : hommes de radio, musiciens (plus précisément avec les instruments à vent), acteurs, chanteurs, enseignants, athlètes, banquiers et bien d'autres personnes exposées à la vie publique. Comme les activités de tous les jours ne sont pas restreintes, la méthode Invisalign aide au maintien d'une bonne collaboration du patient.

Médical

Avantages médicaux majeurs par rapport aux appareillages fixes

  • La direction du mouvement de la dent : aucune dent fait un déplacement inutile. Un mouvement de va-et-vient aussi appelé "jiggling", comme dans la phase de mise à niveau avec un appareil fixe n'existe pas. Surtout chez les patients adultes dont le développement des racines est terminé, le" jiggling" favorise des résorptions radiculaires idiopathiques.
  • Gain de temps : parce que le nivellement préliminaire au début du traitement comme avec les appareils fixes n'est pas nécessaire.
  • L'ampleur du mouvement des dents : chaque dent qui est déplacée par les gouttières (aligneurs) Invisalign présente une distance définie de déplacement de maximum 0,2 mm. Etant donné que la quantité de mouvement induite par chaque nouvelle gouttière est inférieure à l'espace interstitiel dans lequel la dent est attachée (appareil de soutien de la dent = parodonte), le risque de résorption des racines consécutive à une surcharge est réduite au minimum.
  • L'application de la pression : régénération optimale du parodonte assurée par des forces biologiques légères discontinues, mais tout de même globalement durables (Petrovic et al.) sur la durée de port d'une gouttière afin d'obtenir chaque mouvement planifié jusqu'à la position finale recherchée. Plus légère sera la pression intermittente, plus doux sera le mouvement pour l'os et la racine. Une application de force inférieure à la pression artérielle capillaire de 0,2 à O, 26 N / cm2 de surface radiculaire conduit à maintenir le débit sanguin et donc à moins de dommages cellulaires, et un remodelage physiologique de l'os par résorption-apposition a lieu (stimulation des récepteurs RANKL). Si au contraire la force excède cette valeur, le mouvement dentaire s'arrête parce que la résorption physiologique ne peut plus se faire ; elle est remplacée par de l'hyalinisation qui se caractérise par une disparition du tissu conjonctif et des ostéoclastes avec le risque d'une mobilité accrue de la dent et d'une plus forte résorption radiculaire. Une réduction bénéfique de la pression est faisable en technique Invisalign en réduisant la force exercée par chaque aligneur ce qui exige d'en augmenter le nombre pour atteindre le but final désiré (réduire le "staging" c.à.d. ce que l'on fait par étape). Cette démarche est d'autant plus importante que la perte de hauteur osseuse en début de traitement est prononcée.
  • Le moment pour initier le mouvement dentaire : les dents ne sont déplacées que quand c'est nécessaire. Cette approche séquentielle signifie que toutes les autres dents qui ne sont pas encore déplacées servent automatiquement d'ancrage. Ceci a l'avantage d'avoir beaucoup moins souvent recours à d'autres mesures pour édifier ou gagner en ancrage tels que des élastiques, des arcs faciaux, des mini-implants ou de la chirurgie. Les extractions dentaires sont plus rares. Le résultat est une valeur d'ancrage élevée au cours du traitement orthodontique, si bien que moins d'auxiliaires seront nécessaires.
  • Le nombre de dents déplacées : seules les dents qui ont besoin d'être déplacées dans chaque étape de traitement le sont aussi. Une activation inutile sur des dents à ne pas déplacer (comme cela se passe fréquemment dans la technique multi-bague à cause du contour normalisé et uniforme de chaque arc) peut être évitée avec la thérapie Invisalign; cette approche séquentielle est particulièrement importante chez les patients adultes où les pointes des racines dentaires sont complètement formées et pour lesquelles la résorption peut, contrairement aux méthodes fixes, être le plus largement évitée si on applique la méthode Invisalign.
  • Les étapes cohérentes de traitement : une phase de mise à niveau, comme dans la technique multi-bagues/multi-attachements n'est plus nécessaire. Cela permet d'éviter le " jiggling" (mouvement de va-et-vient de dents individuelles) favorisant par malheur la résorption radiculaire. Les migrations dentaires se passent dès lors seulement dans le sens souhaité par le plan thérapeutique.
  • Planification du traitement hautement structurée : par le fait de pouvoir déterminer les objectifs de traitement en utilisant du calcul par ordinateur et de les rendre dès lors prévisibles et planifiables, on peut appréhender le déroulement et le résultat final du traitement dans une simulation 3D, et ainsi l'orthodontiste expérimenté sait déjà avant le début de la thérapie, quelle sera la position des dents en fin du traitement. Par la présentation du Clin Check (visualisation de la simulation chez Invisalign) au patient il peut déjà visionner le déroulement, la durée et le résultat du traitement avant de le débuter.
  • La possibilité de comparer différentes stratégies de traitement : les Clin Checks permettent de simuler dès le début différentes solutions et de les comparer visuellement.
  • "Feedback" intense nourri d'une combinaison d'intelligence humaine et artificielle : Cette approche structurée qui fait jouer un "feedback" intense nourri d'une combinaison d'intelligence humaine et artificielle, conduit à des traitements efficaces et hautement effectifs mais pour augmenter fortement et de façon sûre l'efficacité (faire la bonne chose) et l'efficience (bien faire les choses) de traitements compliqués, il faut impérativement un praticien très expérimenté dans cette technique.
  • La rigueur dans la gestion du traitement et précision : la planification ultramoderne assistée par ordinateur permet d'atteindre la plus haute sécurité de traitement et de prédire toutes ses étapes et sa durée avec une grande précision. Aucune autre technique orthodontique ne peut faire cela pour le moment. Des mesures supplémentaires comme l'insertion de positionneurs pour le réglage fin de l'occlusion ne sont pas nécessaires ici car avec Invisalign tout seul on peut déjà assurer un maximum de précision.
  • La planification à rebours et le fait de pouvoir commencer tout en ayant le but final en tête, c'est ce qui différencie au mieux la technique Invisalign. La planification numérique visualisée de la thérapie facilite de façon objective la concertation interdisciplinaire avec les partenaires du réseau comme le dentiste traitant, l'implantologue ou le chirurgien.
  • Invisalign est particulièrement approprié dans les cas de thérapies combinées d'orthodontie et de chirurgie maxillo-faciale, puisqu'en appliquant le Clin Check l'occlusion attendue par après peut déjà être ajustée de façon optimale avant l'opération.
  • Les attelles parodontales : étant donné que les dents non déplacées sont maintenues fermement en place par les gouttières Invisalign, il se produit une stabilisation des dents à parodonte affaibli. Ce type de dent étant mobile au départ peut ainsi à nouveau se consolider et se stabiliser. Ainsi, le traitement orthodontique par Invisalign peut conduire à une amélioration significative de la maladie parodontale avec rétrécissement des poches parodontales préexistantes.
  • Thérapie ménageant les articulations : en raison de la haute précision du mouvement des dents et du fait que les aligneurs Invisalign interposés entre les deux arcades dentaires annulent la pression exercée entre elles en mordant (pression d'occlusion) , il se produit un soulagement des articulations temporo-mandibulaires. Dans le cas d'une supraclusion il y a en plus moyen d’installer des rehaussements de la gouttière du haut à l'endroit des faces palatines (internes) des incisives et canines supérieures ("Bite rampes" ou rampes d'occlusion), ce qui augmente encore la surélévation de l'occlusion et favorise à son tour l'efficience des mouvements dentaires dans les secteurs latéraux et postérieurs et protège de surcroît les articulations.
  • Pas de blocs de morsure collés ("jigs") pour surélever ou verrouiller l'occlusion en cas de supraclusion.
  • Effets sur l’émail réduits :
    • Avant la prise en charge, l'ampleur (position, moment et largeur) de la réduction interproximale de l'émail ou "RIP" est connue avec précision dès le départ et ne sera improvisée à aucun endroit.
    • Le collage de brackets sur l’émail est plus invasif, puisque la surface de la dent doit être rendue rugueuse avec un acide. Dans la technique Invisalign seules quelques attaches doivent être fixées sur certaines dents.
    • L'enlèvement facile sans léser l'émail
  • Le blanchiment ou la fluoration des dents sont simples à faire à cause des gouttières déjà présentes pouvant être utilisés comme réceptacles pour les gels adaptés.
  • Le travail de recherche et développement intensif apporte des améliorations constantes d'efficacité.
  • La diversité des données de cas recensés : plus de 5 millions de cas soignés dans le monde entier.
  • L'utilisation de méthodes d'accélération efficientes : par photobiomodulation ou par vibration.
  • La surveillance 3D : contrôle à distance de l'évolution du traitement moyennant des selfies pour déterminer la concordance avec la simulation, pour améliorer le suivi, pour démasquer les mauvais porteurs , permettant donc une intervention en temps utile, des rendez-vous de suivi moins fréquents et une plus courte durée de traitement.
  • Les possibilités de correction précises pendant la thérapie : si des mouvements imprévus devaient tout de même se produire durant le traitement, il y a moyen de rectifier l'évolution par une correction en cours de traitement ("mid course correction" ou "MCC"). De même si en fin de traitement régulier le patient ou le praticien ont le désir d'apporter encore une touche finale, la possibilité existe d'instaurer une finition en lançant une amélioration postérieure ("end course correction" ou"ECC").

Mis à part l’accélération et le monitoring, tous ces avantages Invisalign ne peuvent être fournis par les appareillages fixes, mais par contre tous les inconvénients de la méthode Invisalign se retrouvent également dans les appareillages multibagues-multiattachements.

Désavantages

Désavantages du traitement Invisalign

Le traitement Invisalign exige une très bonne coopération. Les patients qui ne font pas preuve d'une collaboration optimale (porter les aligneurs 20 h. par jour, porter les élastiques selon les directives) ne peuvent pas non plus s'attendre à un bon résultat de traitement.

Pour certains mouvements dentaires rares des auxiliaires supplémentaires sont nécessaires au préalable ; ceci vaut, entre autres:

  • Pour les prémolaires en rotation (petites dents arrondies), sur lesquelles des attachements doivent être collés afin d'augmenter l'emprise sur la couronne.
  • Pour les dents versées vers l'avant (mésial) dans la brèche d'une dent manquante qui ne peuvent être redressées qu'en les repoussant dans leur position d'origine (ainsi l'espace d'extraction se réouvre à nouveau); l'effet positif est que la perte de hauteur d'occlusion datant d'avant le redressement se rétablit et cela est effectivement positif pour l'articulation; cependant cet espace ouvert doit ensuite à nouveau être comblé par le dentiste traitant soit en plaçant une prothèse fixe, soit par la pose d'un implant. Le redressement de l'axe d'une telle dent qui a migré en se versant vers l'avant sans rouvrir l'espace n'est pas prévisible et généralement impossible à atteindre par les gouttières seules. Pour remédier à cela, il faut placer d'autres auxiliaires spécifiques tels des crochets à élastiques ou des arcs à boucles fixés au composite.
  • Pour les articulés croisés et d'autres malocclusions des secteurs latéraux touchant plusieurs dents à la fois ; ceci ne peut être corrigé qu'avec des auxiliaires complémentaires tels que des élastiques. La force nécessaire n'est générée qu'avec ces outils. D'autre part ceci permet néanmoins le plus souvent d'éviter des mesures chirurgicales autrement requises.
  • Pour le traitement de couronnes dentaires de faible hauteur, où l'adhérence doit être améliorée en collant des attachements spéciaux.

La croissance naturelle des mâchoires chez les enfants et les adolescents ne peut pas être simulée avec précision; toutefois l’avancement de la mâchoire du bas dans le cas d’une rétrognathie de celle-ci peut être pré-simulé et puis opéré à l’aide d’ailerons d’avancement emboutis dans les gouttières aux régions postérieures avançant la mandibule par paliers successifs.

Afin d'éviter des extractions dentaires et pour empêcher la migration parodontalement néfaste de dents, il est assez fréquemment nécessaire d'enlever de l’émail sur les côtés de certaines dents (0,1 à 0,25 mm). Cette mesure est également appelée RIP ou meulage dimensionnel. L'avantage supplémentaire est que les papilles gingivales interdentaires perdues au préalable et laissant apparaître des espaces interdentaires ouverts se reforment et que les triangles noirs qui y sont associés disparaissent. Les restes alimentaires ne se coincent plus autant entre les dents et le risque de caries diminue.

Dans les premiers jours après le début du traitement les premières gouttières peuvent légèrement influencer l'expression orale.

Avec les appareils Invisalign en bouche, il est difficile de manger. La consommation de boissons acidulées ou contenant un colorant doit être évitée. Beaucoup de patients en surpoids déclarent moins grignoter, parce qu'ils devraient à chaque fois ôter les gouttières pour cela. La perte de poids est donc une conséquence fréquente du traitement, ce qui est, cependant, bien accueilli par la plupart des patients.
En portant les gouttières moins de 20 heures par jour, la durée de traitement se prolonge légèrement.

Il est éventuellement nécessaire de coller çà et là de discrets (max. 0,8 mm) boutons en composite dans la couleur des dents, de sorte que le traitement Invisalign est presque mais pas complètement invisible.

Légèrement plus cher que les appareils fixes avec attaches en métal traditionnels collées à l'extérieur des dents.