iSmile logo

Le ronflement se produit dans les voies aériennes supérieures. Le nez, le palais, la luette, les amygdales, le tissu autour des amygdales, la base de la langue et les parois antérieures et latérales du pharynx peuvent être impliqués à plusieurs niveaux.  Dans cette zone, les muscles maintiennent les voies respiratoires en position ouverte. Le sommeil détend les faisceaux musculaires. Chez les ronfleurs, la langue glisse vers l'intérieur en raison des muscles du cou détendus par le sommeil. Cela entraîne un flottement en va-et-vient perpétuel des parois des voies aériennes (base de la langue et palais mou). Le bruit du ronflement est provoqué par la vibration des tissus mous partiellement relâchés des voies respiratoires supérieures au niveau du pharynx. Il en résulte un rétrécissement du pharynx ; le volume d'air nécessaire doit être inspiré à une vitesse supérieure. Le voile du palais ou la luette sont excités et "battent" bruyamment (ronflements).

Le ronflement peut déjà être considéré comme un signe précurseur d'une respiration perturbée.