iSmile logo

Des dysfonctionnements de la langue sont souvent la cause de malocclusions. La fonction ou la position de la langue joue un rôle important. Grâce à une étroite collaboration entre orthodontistes et logopèdes, nous créons les conditions nécessaires pour un succès thérapeutique durable.

La langue et son influence sur la forme de la mâchoire

Un trouble myofonctionnel (du grec myo = muscle) se produit lorsque les muscles individuels au niveau de la bouche et du visage sont trop fortement ou trop faiblement développés, ce qui entraîne des tensions musculaires et affecte le déplacement. Ce phénomène se manifeste par exemple dans les troubles de la prononciation, une mauvaise position de la langue au repos ou une mauvaise déglutition. Si le processus de déglutition par la langue est si troublé que celle-ci exerce une pression contre ou entre les dents antérieures ou les dents postérieures, les muscles qui l'entourent doivent contribuer à compenser le déséquilibre musculaire qui en résulte. Cela entraîne inévitablement le désalignement des dents et de la mâchoire ou une béance. La « pression de déglutition » se situe généralement entre 2 et 4 kg. En additionnant la puissance de la langue qui pousse par derrière contre les incisives, on arrive facilement, avec environ 2 000 processus de déglutition par jour, à plusieurs tonnes.

Les mesures orthodontiques ne suffisent pas pour corriger les malpositions de la mâchoire causées par des troubles myofonctionnels. Une fois le traitement terminé, une récidive surviendrait en peu de temps, ce qui entraînerait la même malposition qu'au début du traitement. Dans de tels cas et pour cette raison, une coopération étroite entre l'orthodontie et la logopédie est la condition indispensable pour une réussite thérapeutique durable.

La thérapie myofonctionnelle a pour but de restaurer les réflexes musculaires appropriés et d'atteindre ainsi un processus de déglutition correct. Le traitement est réalisé par des orthophonistes avec une formation spéciale et se base sur un programme de formation ciblé. Ceci est également une condition préalable à un changement permanent de la position dentaire. Avec un bon équilibre des muscles du visage, les malpositions et les sollicitations inappropriées disparaissent de l'ensemble du système masticatoire. Les résultats positifs sont non seulement évidents d'un point de vue fonctionnel, mais aussi d'un point de vue purement esthétique. L'expression du visage est beaucoup plus détendue, ce qui entraîne aussi une apparence plus positive.

En savoir plus sur les troubles myofonctionnels

Le développement individuel de la motricité de la bouche et de la sensibilité

On parle de troubles du développement du langage et de l'articulation lorsque les compétences linguistiques d'un enfant ne se développent pas selon la norme attendue en fonction de l'âge. La coordination de l'articulation de la parole est une séquence complexe de mouvements qui suppose le bon fonctionnement des structures orales. La formation des sons implique notamment, en plus des poumons, le larynx avec les cordes vocales, le pharynx et le voile du palais, la cavité buccale avec la langue, la voûte du palais, les crêtes alvéolaires et les dents, le vestibule oral et les lèvres, ainsi que les cavités nasales et les sinus.

Plusieurs facteurs peuvent être à l'origine d'un retard dans le développement du langage et des troubles de l'articulation. Les causes courantes sont les malpositions des dents et les malocclusions. Entre un tiers et la moitié des troubles de formation du langage affectent les sons s et ch. Ces troubles sont connus sous le nom de "zézaiement". Le terme médical qui désigne ce trouble est le sigmatisme.

En cas de troubles du développement du langage, il est important que l'enfant soit suivi individuellement. Les traitements orthophoniques peuvent contrer de tels troubles. Les orthophonistes ou les thérapeutes du langage appliquent des traitements qui aident à améliorer la concentration, et ainsi la capacité d'apprentissage, ainsi que la fonction motrice. Souvent, la collaboration interdisciplinaire entre l'orthodontiste, les médecins et les thérapeutes est souhaitable afin de parvenir à un résultat optimal.

Soutien thérapeutique en s'amusant

Avec de petits exercices qui peuvent être incorporés de manière ludique dans la vie quotidienne, la thérapie logopédique peut être soutenue de manière judicieuse même à la maison. Des informations détaillées et des instructions sont disponibles dans votre cabinet d'orthophonie. Ci-dessous, vous trouverez quelques suggestions initiales.

Exercices pour les lèvres :

  • Retenir des objets entre les lèvres (par exemple les bretzels et les oursons gélifiés)
  • Gonfler la joue

Exercices pour le palais et la respiration :

  • Faire des bulles de savon
  • Faire vaciller la flamme d'une bougie
  • Boire avec une paille
  • Souffler des boules de coton
  • Jouer d'instruments à vent légers (flûte à bec)

Exercices pour la langue :

Remboursement en cas de prescription de remèdes

Les traitements de logopédie sont compris dans les remèdes dans le cadre de l'assurance maladie obligatoire. Ces traitements désignent tous les services médicaux personnels qui sont normalement prodigués par des fournisseurs de soins non médicaux. Ces remèdes doivent être prescrits par un médecin ou dentiste spécialisé.

Une thérapie myofonctionnelle peut être prescrite par un orthodontiste, mais certaines assurances-maladie complémentaires exigent la prescription d'un bilan pour ce type de traitement par un ORL ou par un pédiatre.  Bien que les dysfonctionnements musculaires aient des effets négatifs sur la morphologie occlusale et sur la formation du langage, la thérapie myofonctionnelle n'est pas considérée par la législation comme une thérapie du langage et elle est remboursée séparément. Une thérapie comporte habituellement 20 séances.