iSmile logo

Digitalisation orthodontique: détériore-t-elle la relation médecin-patient ? Chez iSmile, la réponse est: non, au contraire !

L’intégration du digital dans les traitements orthodontiques sans dégrader la relation médecin-patient – c’est un art.

sourire

Qu’est-ce qui constitue une bonne relation praticien-patient ? La communication n’est certainement pas tout - mais sans la communication, rien ne va plus.

Le digital a beaucoup d’avantages, comme par exemple l’analyse de photos et de radiographies plus précise que l’œil nu de l’orthodontiste.

Mais beaucoup de professionnels, en ce compris certains orthodontistes, se cachent derrière le numérique suivant aveuglément la solution que l’ordinateur leur fournit sans l’intégrer avec leur expérience médicale. Communiquer les résultats qui en découlent au patient devient alors impossible.

L’art de la communication, c’est de donner à l’interlocuteur l’occasion de faire un choix informé avec confiance et enthousiasme. C’est exactement ce que la technologie numérique visuelle proprement intégrée nous permet de créer à travers le filtre de l’expérience de longue date.

Pourquoi les médias visuels sont-ils si importants en communication ?

Comme disait Napoléon « Un bon croquis vaut mieux qu’un long discours. » Ce que Napoléon avait compris intuitivement a depuis été établi scientifiquement.

importance de la vue

Nos 5 sens enregistrent plus de 11 millions de bit par seconde. Les oreilles en enregistrent 1 million et les yeux 10 million. La vision est donc 10 fois plus efficace que l’ouille.

Par ailleurs, l’information linguistique est davantage traitée dans l’hémisphère gauche du cerveau alors que les images sont davantage traitées dans l’hémisphère droit du cerveau.

L’hémisphère gauche est très logique et linéaire, mais a du mal à prendre des décisions lorsque l’information est complexe et multidimensionnelle. C’est là que l’hémisphère droit intervient en analysant les émotions qui constituent la culmination de toute l’expérience et l’étincelle de l’imagination de l’être humain. Une fois que la décision binaire oui-non a été prise au plan émotionnel, l’hémisphère gauche la rationalise et s’occupe des décisions de détail.

Le numérique nous offre donc l’opportunité d’accéder davantage à l’hémisphère droit du cerveau ce qui rend la décision de traitement plus efficace. L’art, c’est de saisir cette opportunité pour le bien-être du patient.

Les « bons croquis » en orthodontie digitale sont, en effet, d’impressionnantes simulations du traitement.

Un exemple illustratif

Imaginez un parent qui a décidé que son enfant, mettons une fille de 10 ans, devrait se soumettre à un traitement orthodontique pour des raisons de santé et de bien-être futurs. Alors qu’aux yeux du parent le coût est au départ un paramètre monétaire, aux yeux de l’enfant, il constitue un inconvénient aujourd’hui contre un bénéfice qui semble lointain. Aux yeux de la fille, le présent est beaucoup plus important que le futur. Les conflits intrafamiliaux sont inévitables – à moins que le docteur ait intégré le numérique visuel dans son mode de communication.

Un orthodontiste qui intègre bien le numérique visuel pourrait procéder comme suit.

Il montre à la fille une image avant-près d’une autre fille d’à peu près 10 ans ayant une dysharmonie similaire à la sienne. Tout de suite, l’émotion de la fille devient apparente : le visage montre une certaine excitation exprimant la pensée : « Je veux ça, moi aussi ». Le choix émotionnel est quasi fait.

image des différents appareils

Dans le processus de rationalisation, la fille se bat avec l’inconvénient lié au futur proche. Le praticien lui montre des photos avec les choix d’appareils, des enfants qui sourient, des résultats qui frappent son imagination, etc.

L’orthodontiste a donc ramené les objections logiques aux émotions de bien-être.

Finalement, il lui montre une simulation du progrès à espérer. Sans aucun vocabulaire médical, le praticien peut donc complètement informer la patiente, qui, après quelques questions supplémentaires, donne le feu vert au traitement. Les conflits intrafamiliaux sont ainsi évités et le traitement peut commencer en toute confiance – et même avec enthousiasme.

Chez iSmile-orthocare, le numérique est intégré avec l’expérience de longue date pour un traitement, non seulement efficace et durable, mais aussi collaboratif avec le patient qui, dès la première visite, est immergé dans tout le déroulement du traitement.

Decouvrez le deroulement typique du traitement Invisalign


Category :   News